30/07/2015

Mes vacances en Russie et pyrogravure

Cette fois-ci le mot d'ordre a été : je me déconnecte! Trois semaines à la datcha en famille c'est parfait pour me ressourcer!
Papa a préparé une liqueur à la framboise, j'adore son petit bric à brac.
Les fleurs de ma maman attirent au moins 15 espèces d’insectes différentes et mon regard aussi!
J'ai testé la pyrogravure pour la première fois de ma vie : j'adore l'odeur du bois brûlé qui se dégage pendant le travail.
La pyrogravure m'a fait penser à la linogravure car l’embout parfois "coupe" dans le bois
J'ai aussi essayé de colorier le dessin avec mes couleurs préférées. Ca rend pas mal, n'est-ce pas?
Nous sommes partis aussi une journée à la découverte du lac Bascountchak, la mer Morte à 300 km de ma ville natale: un paysage étonnant, j'avais l'impression de marcher sur les nuages.
Le spectacle flamboyant du ciel était chaque soir différent.
A mon retour j'ai lu un excellent article « Le farniente c’est bon pour la santé » dans Flow 4 et je me suis dit que j'ai passé des vacances absolument flowish! C'est ce que je vous souhaite aussi!
Plus de photos de mon voyage à retrouver sur mon instagram.

08/06/2015

Peinture




Un moment de peinture à partager : profiter de la terrasse, admirer les couleurs, se détendre tout simplement.

05/06/2015

Crozon


Je garde un merveilleux souvenir de ce week-end court et intense que j'ai passé à Crozon en Bretagne.

 





18/05/2015

Hôtel Crayon Rouge à Paris



J'aime bien partir en week-end ... à Paris. J'adore jouer les touristes dans cette ville que je découvre à chaque fois. Le moment important aussi c'est de dormir dans un hôtel, je cherche toujours de bons plans pour que ça ruine pas mon budget (par exemple comme la dernière fois). Et si vous êtes le vrai touriste, n'hésiter pas à préparer votre séjour à Paris en réservant votre hôtel sur ce site.

Cette fois -ci je vous emmène à l'hôtel Crayon Rouge, un vrai coup de coeur en plein centre de la capitale.  Situé à 42 rue Croix des Petits Champs, cet établissement ouvert fin juin 2014 fait parti de la chaine Elegantia Hôtels.


Le Crayon rouge est super bien placé: près du jardin du Palais Royal que j'admire tant, à deux pas du Louvre mais aussi de l'Opéra, des Halles. Si vous êtes un vrai touriste (et pas comme moi) et vous connaissez pas Paris, vous prenez n'importe quelle direction en sortant de l'hôtel, elle sera riche en découvertes ! Et même pas besoin de prendre les transports ;-)

Allez, rentrons vite!


Un living trop mignon attire l'attention tout de suite: des lampes signés Tom Dixon éclairent ce petit espace cosy. La déco de l'hôtel imaginé comme une maison d'hôtes (avec seulement 17 chambres, ça le fait) est un mélange du vintage et du moderne savamment orchestré!
On se plait à l'hôtel quand il y a des petites choses qui nous font plaisir ou nous rappellent notre univers à nous!
Franchement, dans cet hôtel j'ai été servi dès l'entrée: sur le rayon j’aperçois le même livre sur Paris que ma copine Chiara m'a offert, j'adore le papier peint de Marimekko 2 et tous ces meubles chinés...


Comment ne pas aimer les petits détails tel que cette travailleuse en bois des années 50 ?!
Allons, on va monter dans ma chambre Cosmopolite (n°206)!

Les portes de l’ascenseur sont ornées par les dessins de Julia Pelletier


Les murs des couloirs dans l'hôtel sont habillés par les papiers peints Bodoni, le motif est crée à partir des polices Bodoni par une new-yorkaise Carrie Van Hise.
Je découvre ma chambre qui me fait penser à Tiffany avec ses couleurs "mint".


 Elle n'est pas grande, le lit prend beaucoup de place, mais quel lit, plutôt quel matelas! Pour ceux qui arpentent la capitale à pied ce lit est une bénédiction, à peine la tête posée sur l'oreiller on s'endort comme un bébé!
J'ai adoré le petit coin avec la coiffeuse Art Déco des années 60-70 chinée sûrement aux Puces de St.Ouen et le téléphone l'air vintage qui marchait (!)
La chambre est décorée avec les papiers peints, dont 3 viennent de Mariscal, cet artiste espagnol connu pour ses dessins peu structurés comme improvisés.


On dirait un jupon!
La vue de la chambre  donne sur la banque de France.
Coin lavabo

Dans cette chambre la quantité de lampes et du miroirs crée une illusion de grandeur.

Descendons de nouveau pour découvrir l'espace bar où on peut prendre le petit déjeuner "comme à la maison": une grande table au milieu invite à la discussion ( à part si la personne se cache derrière le livre de Sartre en buvant son café ;-) Le petit déjeuner "continental" vaut largement ses 15 euros: des antipasti, des pancakes au sirop d'érable, des confitures et des céréales, des yaourts, du café, du jus fraîchement pressé. Mon conseil: si vous êtes le vrai touriste, prenez le petit déjeuner à l'hôtel ;-)

L'hôtel crayon rouge est rouge parce qu'il y a une belle sélection de vins au bar: Nuance Sancerre de Vincent Pinard ou Equinox d'Henry Fuchs 2012, à vous de choisir dans la sélection d'au moins 8 vins.

Sur les murs, le papier peint Zerkalo ( qui veut dire "miroir" en russe) de Txell Miras
Une idée géniale pour fabriquer son luminaire: des carafes sans fond!
Un bac avec des herbes fraîches

Ce séjour a été un vrai bain (sans baignoire) du design, je conseille cet hôtel à tous les amoureux des motifs, de vintage et de bons matelas!

J'ai passé mon week-end au Crayon Rouge dans le cadre de partenariat AmbassadeurHH.